Qu’est ce que l’hypersensibilité, comment la détecter: les 8 critères.

La définition qui nous est donnée sur internet pour l’hypersensibilité est que c’est un état psychologique dans lequel l’individu exprime une sensibilité plus forte que les autres.
Quand on a dit ça on a tout dit et pas dit grand-chose. L’hypersensibilité mérite plus qu’une phrase, elle a besoin d’une mise en situation et de caractéristiques qui la définissent.

Les hypersensibles sont des personnes qui ressentent les émotions de manière beaucoup plus fortes et intense que les autres, à tel point qu’elles créent en eux des réactions épidermiques de rejet de certaines situations.

Ils ont également des besoins que les autres ne ressentent pas. Souvent cette hypersensibilité est ressenti comme un fardeau pour les personnes qui le vivent ce qui peut l’être si elle n’est pas connue et apprivoisée. Même si l’hypersensible peut ressentir parfois l’envie d’être « comme les autres » il ne le peut pas car cette particularité est propre à son être.

L’hypersensibilité est un atout formidable pour la personne qui la vit, elle lui permet d’être dans l’écoute et dans l’empathie de l’autre ce qui est un outil formidable pour accompagner au mieux. Sans aller jusqu’à en faire son métier, elle permet de l’intégrer à sa vie de tous les jours dans chacun de ses domaines de vie : familial, personnel, professionnel, de couple et sociétal.

Voici les 8 caractéristiques de l’hypersensibilité il n’est pas obligé d’avoir toutes les caractéristiques pour être hypersensible.

L'hypersensibilité
Si cet article vous plaît, partagez-le sur vos réseaux sociaux!
Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Les 8 caractéristiques qui définissent qu’est ce que l’hypersensibilité.

    L’épuisement émotionnel

    C’est ce que ressent un hypersensible quand il est au contact du monde.

    L’hypersensible est une éponge émotionnelle, il absorbe tout ce qui vient de l’autre et du lieu. Comme toute éponge il est important de vider souvent mais comme on ne lui a jamais appris qu’il devait le faire et comment le faire, résultat il ne le fait pas et continue d’absorber à l’infini. A tel point qu’il peut même développer une agoraphobie (peur des endroits ou il y a du monde) et fuir les lieux rempli de monde ou bien s’il y reste il peut s’évanouir.
    Il y a un sentiment de ne plus se reconnaître car l’hypersensible par construction ne connaît pas ses limites ni celles des autres. Il peut ainsi ressentir la colère alors qu’il était parfaitement en paix juste avant.


    Il peut développer une forme de dépression qui n’en est pas totalement une.

    La sensibilité à la violence

    L’hypersensible ressent la violence comme une forte agression. Il n’aime pas du tout le conflit et fuis tout ce qui y a à voir.


    Il ne supporte pas de voir des images violentes ou de vivre des situations violentes dans la vie. Il ne supporte pas non plus la violence faites aux animaux.


    Il peut ressentir de la peur, des angoisses, du dégoût face à ces images. Il peut ressentir des tremblements, des vertiges, les mains moites, le besoin de fuir. Certains vont aller jusqu’à avoir des somatisations : eczema, céphalées, douleurs.

    La sensibilité au bruit et à la lumière

    Tout comme il fuit les groupes pour les ressentis émotionnels qu’il a , l’hypersensible va éviter les lieux trop bruyants ou ceux avec une lumière trop agressive pour ses yeux. Boite de nuit, grand magasin, hall de gare, aéroport sont une horreur pour lui.


    Souvent les bruits de bouche l’insupportent, une personne qui mange la bouche ouverte peut très vite devenir son pire ennemi.

    Le goût pour l’art

    L’hypersensible a une véritable appétence pour tout ce qui est artistique. Il y est sensible à sa beauté et il aime le pratiquer car cela lui permet de s’y évader, de se ressourcer dedans. C’est son échappatoire. Le temps n’existe plus quand il le pratique et en même temps cela l’ancre dans l’instant présent.

    Il peut aimer tout type d’art ou bien un en particulier : danse, chant, peinture, sculpture sont autant de milieu où il peut même exceller.

    Autohypnose pour Gérer l'hypersensibilité

    Vous avez du mal à vous intégrer à un groupe, vous ressentez fortement les émotions qui vous submergent et vous ne vous reconnaissez plus quand vous êtes avec du monde.

    L’école est ou a été pour vous insupportable, le regard de l’autre sur vous était insupportable. Vous n’êtes pas à l’aise dans votre corps, vous avez connu le harcèlement, les insultes parce que vous êtes différent(e).

    Vous passez de la joie à la colère quand vous arrivez dans un lieu alors que vous n’avez aucune raison d’être en colère. Vous fuyez les lieux publics, pour vous, prendre les transports en commun est un calvaire.

    Bienvenue dans le monde de l’hypersensibilité!

    Le rejet des contraintes et obligations

    L’hypersensible ne supporte pas d’avoir des dates butoir, des timing à respecter. Il ne supporte pas la pression que peuvent lui mettre certaines personnes pour atteindre un ou des objectifs.


    Il ne supporte pas non plus toutes les injonctions qu’on peut donner, toutes ces phrases qui commencent par « il faut que ». Cela va de paire avec son incapacité à gérer le conflit voir à le fuir.
    Il est très mal à l’aise dans un métier en hiérarchie pyramidale qui va lui demander de rendre des comptes. Il peut y réagir de manière assez impulsive et forte.


    Il a besoin de liberté pour pouvoir s’exprimer et c’est justement dans ce genre de fonctionnement qu’il va intrinsèquement respecter les délais.

    Le sens de l’observation

    L’hypersensible a une capacité d’observation forte. Il peut comprendre ce qu’il se joue dans les situations grâce à son empathie. Il peut ressentir les émotions et donc dire ce qu’il se passe dans la tête des gens.


    Pousser au niveau empathe, l’hypersensible peut aller jusqu’à se mettre dans la peau de l’autre à un niveau assez élevé.


    A contrario il ne supporte pas d’être observé. Le regard de l’autre sur lui est une véritable torture et il a l’impression d’être observé en permanence. Il peut développer une véritable phobie sociale dès l’âge de la scolarité.

    Le sentiment d’être incompris

    L’hypersensible depuis qu’il est tout petit se sent comme le mouton noir ou le vilain petit canard de sa famille. Il c’est toujours trouvé différent sans savoir comment. Il passera d’ailleurs son temps à penser que le problème vient de lui et que les autres ont raison.

    Il n’arrive pas à s’intégrer dans ce monde qu’il ne comprend pas. Il ressent la violence, les mensonges et les manipulations de manière instinctive.
    Cela peut se passer à un plan large sociétal comme dans un milieu restreint tel que sa famille.


    En fait c’est le monde qui ne lui est pas adapté et non l’inverse. Il sera toujours en recherche d’un « eden » insaisissable.

    Le besoin d’isolement

    L’hypersensible se ressource dans la solitude et le calme que cela lui procure. Puisqu’il ressent tout fortement et absorbe des autres et bien dans un milieu vide il va pouvoir s’écouter lui.

    Ce qu’il ne fait jamais car l’hypersensible passe son temps à penser à l’autre avant de penser à lui.


    Méditer est une activité totalement faites pour lui car il lui permet de rester dans l’instant présent. Il peut le trouver dans la pratique de l’artistique. La nature est également un allié important également pour lui car il y trouve la paix intérieure qui lui permet également d’avoir des solutions à ses problèmes. Dès qu’il n’est pas en contact avec elle il en ressent très vite le besoin.

    Pourquoi devient on hypersensible

    Vous n’êtes pas devenu hypersensible, vous êtes né(e) comme cela. C’est un trait de caractère.

    Néanmoins son intensité et ses caractéristiques prédominantes vont dépendre du milieu dans lequel vous avez été élevé(e), des croyances que vous avez reçu, de l’amour que l’on vous a donné et finalement de comment vos parents ont réagi à cette hypersensibilité qui n’est pas forcément quelque chose de détecté par le système et sûrement pas quelque chose d’apprécié à sa juste valeur.

    Les parents restent souvent perdu face à leur enfant hypersensible qu’il ne comprennent pas d’autant plus que poser un diagnostique ne se fait pas forcément dans le parcours de l’enfant.

    Du coup il existe plusieurs niveaux à l’hypersensibilité qui montent jusqu’à être empathe. Etre empathe c’est ressentir et absorber les douleurs, les somatisations voir les maladies et en même temps être capable de se mettre entièrement à la place de l’autre et le comprendre parfois mieux que lui-même.

    Il existe également l’hypersensible spirituel qui lui développe sa sensibilité sur son sixième sens.

    Alain BAUD
    Laissez-moi vous accompagner dans votre hypersensibilité

    L’hypersensible et son acuité sensorielle

    En fait l’hypersensible, vous le ressentez dans mes propos, a une acuité forte de ses 5 sens
    La ou d’autres personnes ont besoin de leurs 5 sens, l’hypersensible aussi en revanche il a en plus l’émotion qui y est affectée qui prend une ampleur plus forte que les autres.


    Les images, son, ressenti, odeur ou goût qu’il va avoir vont lui faire monter facilement la colère, la peur, la tristesse, le dégoût ou la joie et ça va monter tellement fort qu’il ne va pas savoir comment gérer et va craquer complètement.

    Dans les 8 caractéristiques qui définissent qu’est ce que l’hyperactivité vous les avez eu sans forcément mettre les sens dessus.

    Quand il ressent les gens dans un lieu il se sent mal
    Quand il voit (images) de la violence ou la ressent (ressenti)
    La lumière (yeux) et les sons (ouïe) l’agressent
    Il est sensible à l’art quand il le regarde (yeux), l’entend (ouïe) ou la vit par la danse ou la peinture (ressenti)
    Il rejette les obligations ou contraintes (ressenti)
    Il a un sens de l’observation des situations aiguisé (vue, ressenti)
    Il se sent incompris (ressenti)
    Il a un fort besoin d’isolement (vue, ressenti, ouïe)

    Vous observez que dans ces caractéristiques l’odorat et le goût ne sont pas cités et pourtant ce sont des sens fort perturbant pour certains hypersensibles mais en effet on a pu observer que c’est moins courant
    L’hypersensible peut développer ce que l’on appelle une hyperosmie (sens de l’odorat sur développé) ou une disgueusie (goût altéré) et être ainsi très perturbé par tout odeur trop forte ou par des goûts acides ou métalliques.

    Conclusion

    Vous l’aurez compris l’hypersensibilité est un « monde » d’émotions et l’hypersensible va se heurter à notre monde qui ne met pas forcément en avant cela.

    La violence est présente et il va devoir arriver à se frayer un chemin à travers cela.
    Il ne pourra pas s’y faire mais pourra chercher des compromis et se créer son monde. Bien évidemment la rencontre avec d’autres hypersensible aide à se comprendre et à partager son expérience.


    L’hypnose est très adaptée à l’hypersensible car c’est une rencontre avec son inconscient et l’inconscient est pour nous le centre de nos émotions.
    L’hypersensibilité se vit au quotidien et même si se mettre dans des cases n’est pas forcément adapté à toutes et tous, le fait que nous parlions de ces sujets permettent au moins de comprendre notre fonctionnement.


    Faire une généralité n’est pas possible car chaque personne hypersensible a son vécu, sa personnalité, sa construction mentale propre, néanmoins voir qu’il y a d’autres personnes qui ressentent des choses similaires à nous permet de se sentir moins seul(e).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Je vous offre une audio d'autohypnose de 15 minutes pour lacher prise, éliminer le stress et prendre confiance en vous 

    Déposez votre adresse mail pour l'avoir

    Retour en haut